• Maud

A la découverte de l'exposition "Antoine de Saint Exupéry : Un Petit Prince parmi les Hommes"

Dernière mise à jour : sept. 1



Le Petit Prince. Tout le monde connait cette image d’un petit garçon à la tignasse blonde habillé de vert avec un nœud papillon rouge.

Mais c’est aussi un livre et un auteur.




Conte pour enfant ou bien œuvre poétique et philosophique pour adultes ?

L’exposition « Antoine de saint Exupéry : un Petit Prince parmi les Hommes » nous conduit à nous poser la question, en retraçant les vies parallèles du Petit Prince et de son créateur Antoine de Saint Exupéry




Salle 1 : L'Univers et le Petit prince


Dès la première salle de l’exposition le visiteur est plongé dans l’univers du Petit Prince. Un univers d’étoiles fluorescentes et de planètes. L’audioguide sur les oreilles nous nous laissons conter l’histoire du Petit Prince et comme lui nous visitons différentes planètes et rencontrons leurs habitants.






Salle 2 : L'aventurier-aviateur Antoine de Saint-Exupéry



La deuxième salle consacrée à Antoine de Saint Exupéry et sa vie d’aventurier nous est relatée par sa maman, Marie de Saint Exupéry. A travers sa voix nous découvrons les innombrables voyages qu’a effectués ce passionné d’aviation.

A douze ans déjà il avait accroché des ailes à son vélo pour pouvoir voler comme les oiseaux. Ne se laissant pas abattre par cet échec, il s’échappe de la maison familiale et se rend à l’aérodrome d’Ambérieu en Bugey. Là il arrive à convaincre un pilote de l’emmener faire un baptême de l’air. Et cela à douze ans !


Très tôt il s’engage dans l’Aéropostal. Marie de Saint Exupéry nous fait alors partager ses craintes et son admiration.


Admiration pour ce fils qui parcourt inlassablement le monde de Toulouse à Casablanca et Dakar puis Buenos Aires et la Terre de feu pour apporter aux gens leurs courriers, des lettres, des nouvelles de leurs proches. Les mêmes (nombreuses) qu’Antoine écrit régulièrement à « sa petite maman » et à ses sœurs.


Admiration pour cet humaniste qui part à la recherche d’amis pilotes qui se sont crashés comme son ami Henri Guillaumet dont l’avion a fait un atterrissage forcé en pleine tempête de neige dans la Cordillère des Andes et qui a erré pendant 5 jours dans les montagnes avant d’être secouru par les pilotes dont Antoine.




Mais ses craintes également. Car l’aviation à cette époque est encore périlleuse (les appareils sont minimalistes sans confort ni technologie) et les accidents sont fréquents. Antoine de Saint Exupéry s’est crashé plusieurs fois dont une dans le désert de Libye où avec son mécanicien André Prévot ils ont errés pendant quatre jours. Ces aventures sur la Ligne lui font découvrir, entre autre, le désert fascinant car « Le désert pour nous ? C’était ce qui naissait en nous. Ce que nous apprenions sur nous-mêmes. » (Terre des Hommes)


Les conditions sont rudes (panne, crash, peur des Maures « insoumis » qui tuent les pilotes au sol ou les échangent contre une rançon).

Tout comme le Petit Prince « apprivoise » le renard, Antoine de Saint Exupéry a réussi aux fils des ans à tisser de vrais liens avec les locaux en apprenant leur langue, leurs coutumes. Il dira lui-même que ce furent les meilleures années de sa vie.



De retour en France, à la fermeture de l’Aéropostale en 1933, il participe à de nombreux raids dont une tentative de record de vitesse entre Paris et Saïgon ou le New-York - Terre de Feu. A cette époque l’aviation cherche encore à établir des records.


Ces nombreux voyages lui ont inspiré ses ouvrages Courrier Sud (publié en 1929 et inspiré de sa vie de pilote dans l’Aéropostale en Afrique), Vol de nuit (publié en 1931 et inspiré de sa vie en Amérique du Sud), Terre des Hommes (1939)

Puis survient la guerre. Tuer des hommes Antoine de Saint Exupéry s’y refuse mais il souhaite agir. Alors il s’engage dans l’escadron de reconnaissance : le II/33. Il y retrouve la camaraderie, l’entre-aide, l’ambiance de l’aéropostale.

C’est lors de son exil forcé à New-York qu’il écrit le Petit Prince.


Antoine de Saint Exupéry a été porté disparu le 31 juillet 1944 lors de sa dixième mission de guerre. Les recherches de ces dernières années ont permis de retrouver la gourmette et les vestiges d’un P-38 au large de Marseille. Son avion aurait été abattu par un avion ennemi au-dessus de la mer Méditerranée.





Salle 3 : Au cœur des œuvres littéraires d'Antoine de Saint Exupéry


La dernière salle de l’exposition vous plonge au cœur même des livres. Des livres géants sur lesquels défile un petit film mêlant dessins du conte du Petit Prince et photographie ancienne de la vie de Saint Exupéry. A la fin nous rejoignons Marie de Saint Exupéry lorsqu’elle dit « Mais Antoine le Petit Prince c’est toi »

Pilote, ambassadeur, explorateur, écrivain, aventurier, inventeur, journaliste, humaniste. Tous ces mots s’appliquent à Antoine de Saint Exupéry. Selon son ami Joseph Kessel, Saint Exupéry était « à la fois entièrement écrivain et entièrement pilote. »

Ode à l’amitié et à l’amour, le Petit Prince interroge les adultes sur le monde sans les juger et sans apporter de réponse nous laissant seuls maîtres de nos pensées. Car « l’essentiel est invisible aux yeux, on ne voit bien qu’avec le cœur » alors dans ce contexte sanitaire difficile réapprenons à nouer des liens comme le Petit Prince.


Alors n’hésitez pas à passer le pas et entrez dans le monde d’Antoine de Saint Exupéry ce Petit Prince parmi les Hommes. L’exposition se tiendra à La Sucrière (Lyon) du 19 mai au 07 novembre 2021. Un hommage à ce lyonnais aventurier.


Regardez dans vos bibliothèques et découvrez ou redécouvrez l’histoire du Petit Prince. Peut-être aurez-vous-même la chance d’avoir entre les mains un des rares exemplaires avec les dessins originaux de l’auteur !



gif


12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout