• Anna

Florence KNOLL ( 1917 - 2019) - Architecte, designer et éditrice de génie




Cette femme qui a traversé de sa longue existence tout le XXe siècle a su se faire une place de choix dans le milieu très masculin de l'architecture et marqua le design d'une empreinte indélébile.





Née Schust en 1917, Florence fût orpheline dès son plus jeune âge, et recueillie par un certain Eliel Saarinen ; celui-ci lui fait intégrer l'école qu'il a lui-même conçue, à Bloomfield Hills. Ces années-là, elle se lie d'une forte amitié avec son fils, Eero, qui durera toute une vie.

Cette rencontre sera aussi déterminante pour l'avenir de la jeune fille.

Admise à l'école d'architecture, Cranbrook Academy, que dirige Eliel Saarinen, elle suivit les cours d'un déjà grand et reconnu architecte designer Charles Eames, aux côtés de son nouvel ami, Harry Bertoia.


Poursuivant ses études à Columbia, puis Londres et enfin Chicago, elle rencontre tous les grands noms du design de l'époque dont Walter Gropius, Alvar Aalto, Marcel Breuer, et enfin Ludwig Mies van der Rohe, celui qu'elle considèrera longtemps comme son mentor.








Ces rencontres avec certains représentants mythiques de l'ancienne école du Bauhaus, et l'assimilation de leurs valeurs, marqueront la vie et les créations de Florence Knoll.



En 1941, à la sortie de ses études, elle rejoint l'entreprise de Hans Knoll en tant qu'architecte d'intérieur et y conçoit principalement des ensembles fonctionnels. Séduit par sa personnalité, son entreprenariat et surtout par son talent, M. Knoll décide d'épouser sa jeune collaboratrice en 1946.

Mort tragiquement en 1955, Florence désormais Knoll prend la tête de l'entreprise, et créé la "Knoll Planning Unit", une antenne de la société se consacrant exclusivement à l'aménagement de bureaux.





Florence Knoll. Buffet enfilade, 1950
Florence Knoll. Buffet enfilade, 1950



L'idée prépondérante dans ses aménagements est la présence d'un mobilier

se fondant parfaitement à un espace défini et qui se caractérise à la fois par son modernisme, sa fonctionnalité et sa rationalité.






Grâce à Florence Knoll, l'entreprise devient alors un acteur central du design et prend de l'ampleur puisque dès 1948 elle invite ses amis à participer et concevoir du mobilier pour Knoll.


Eero Saarinen le premier choisira son amie comme éditrice exclusive de son mobilier. Ses productions mythiques comme sa Chaise Tulip créé en 1957, connue comme étant la première assise à un seul pied, deviendra un modèle emblématique de la maison d'édition, toujours éditée à ce jour. A tel point que nous entendons souvent parler de cette création comme "la chaise Knoll".




Ludwig Mies Van der Rohe lui cèdera aussi les droits exclusifs de sa création la plus connue : la collection Barcelona ainsi que de ses créations en acier tubulaire très Bauhaus, telle que la chaise "MR".



L. Mies Van der Rohe. Chaise et ottoman "Barcelona"




















Rapidement, Florence Knoll parvient à convaincre ses amis et connaissances de s'investir au profit de son entreprise et obtient les droits d'édition des plus grands tels que Harry Bertoia, avec qui elle a étudié l'architecture, ou encore Warren Platner, par l'intermédiaire de Eero Saarinen.




Si Florence Knoll se retire de la tête de l'entreprise en 1960, elle continue cependant à créer pour les Editions Knoll et reste directrice de la conception jusqu'en 1965.


Ainsi, au-delà d'avoir propulsé la société au rang de leader mondial et d'avoir été la mécène des plus grands designers de son temps, Florence Knoll fût une grande créatrice à l'avant-garde du design célébrée dès 1950 au MOMA, dans le cadre de l'exposition "Good Design".



Grâce à elle et à ses expériences visionnaires, l'entreprise "KNOLL" reste encore aujourd'hui l'un des acteurs majeurs du design, représentant et rééditant sans cesse des classiques, devenus des icônes du design.


A travers les époques furent représentés (et encore pour la plupart édités) Eero Saarinen, Ludwig Mies Van der Rohe, Marcel Breuer, Harry Bertoia, Warren Platner, Frank O. Gehry, Pierre Jeanneret, Jens Risom, Isamu Noguchi, Gae Aulenti, Charles Pollock et tant d'autres...


Cependant, plus rares se font les pièces que nous trouvons sur le marché des enchères créés par Florence Knoll, qui furent certainement éclipsées par les créations de ses homologues masculins.


























De cette grande entreprise nous retenons le nom, mais en oublions souvent le prénom : celui de Florence, décédée à 101 ans en 2019 qui, toute sa vie, créa, entreprit et révolutionna l'architecture intérieure et le design du XXe siècle.


gif




Restez informés, abonnez-vous !






13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout