• Maud

Lyon et l’art de la dinanderie


Qu’est-ce que la dinanderie ?



Cet art ancien a trouvé naissance dans la ville de Dinant en Belgique et dans la vallée de la Meuse dès le Moyen-âge.

Également appelé « art de battre le métal », la dinanderie consiste en la création d’objets domestiques (vase, plat, coupe, coffret à bijoux) par le travail du cuivre, du laiton et de l’étain.



Lot n°147

Théodore CHANUT

Coupe en dinanderie à décor martelé et patiné d'une frise géométrique d'oxydes métalliques.

Signé d'un cachet circulaire estampé TH. CHANUT à Lyon. H: 7,5, Diam: 12 cm.

Vendue 310 € le 7 mars 2017







L’Art Déco : véritable âge d’or de la dinanderie française



Ce savoir-faire ancestral a été redécouvert dès le XXème siècle avec le mouvement stylistique Art Déco (1920-1940). Les artistes se sont alors réappropriés les techniques et les matériaux anciens en y ajoutant les nouveautés décoratives de ce début du siècle.



Ainsi le Mont Fuji (avec l’influence du Japon et de ses estampes) apparait-il sur ce plat creux en dinanderie martelé à décor d'oxyde métallique dans un encadrement géométrique.



Lot n°153 vente du 7 mars 2017








Des motifs géométriques de plusieurs tons (dont Linossier se fera une spécialité) ou encore des personnages sortis de contes de fées rappelant l’engouement pour la redécouverte de l’art médiéval.


Deux grands noms peuvent être associés à la dinanderie : Jean Dunand (1877-1942) et son élève le Lyonnais Claudius Linossier (1893-1953). Ces deux artistes polyvalents (sculpteurs, dinandiers, graveurs, laqueurs) ont contribué au développement et à la création de nouvelles techniques comme la laque sur métal ou la patine au feu.


Claudius LINOSSIER (1893-1953). Vase en dinanderie martelé à décor géométrique en frise sur fond d'oxyde rouge, H. : 19 cm.

Vendu 1 984 € le 29 novembre 2015





Le martelage du cuivre et du laiton sera entre-autre utilisé comme ornementation de meubles : poignées de tirage, gaine des pieds et même panneaux décoratifs recouvrant les portes conférant ainsi au meuble des tonalités rouge et doré en parfaite harmonie avec le bois.









Lyon et la dinanderie



Moins connu sur le marché de l’art français que ses contemporains (mais cependant présent dans quelques galeries américaines), le dinandier lyonnais Théodore Chanut (1872-1937) a été remis à l’honneur en vente aux enchères publiques le 7 mars 2017 sous le marteau de Michel Rambert et Agnès Savart.


Les œuvres présentées provenaient directement de la famille de l’artiste par succession ! Elles offrent un bel échantillon de la diversité du travail de l’artiste.




Lot n°141

Théodore CHANUT.

Vase ovoïde fuselé en dinanderie à décor polychrome d'oxydes métalliques sur fond martelé. Base sur talon, col à godrons, prise du couvercle en forme de bouddha.

Signé d'un cachet circulaire TH. CHANUT à Lyon.

H : 18,5 cm.

Estimations : 200/300 €

Vendu 744 € le 7 mars 2017







37 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout